Communauté Nintendo

Bienvenue, vous n'êtes pas connecté. ( Se connecter - S'enregistrer )

Communauté Nintendo > Communauté > Communauté > Les chroniques du CDM 2017

RSS >  Les chroniques du CDM 2017, La cuillère en bois brisée
BigMountain #1 09/09/2017 - 03h21

Groupe : Utilisateur
Messages : 560
Enregistré le : 09/07/2010

Hors ligne

Les plugs sont de retour à la Suze sur Sarthe pour l’édition 2017 du CDM. Les ténors de la mafia alsacienne du rétrogaming sont à nouveaux prêts à en découdre avec l’élite mondiale de Supermariokart. Cette année c’est l’édition de tous les records tant en nombre de participants qu’en nations représentées, mais je vais trop vite, nous ne sommes pas encore là !!!!!

Il n’aura pas échappé aux nombreux lecteurs du forum communauté Nintendo (Et ils sont des milliers sur la planète entière), que les chroniques du CDM 2016 n’ont jamais été achevées. Pourquoi ? La question mérite d’être posée, par contre je ne suis pas certain que la réponse puisse être donnée sans froisser.  Et je ne m’engagerai pas dans cette voie, je ne peux oublier ce que je considère comme un  CDM mineur. Ce dernier ne m’avait pas très emballé. Je me disais même que si cela avait été mon premier, je n’y serai jamais retourné. Je dois sûrement me tromper dans mon jugement, en arrivant à la Suze cette année, je me suis rendu compte que de nombreux novices étaient revenus. Des alsaciens non pluggés sont même dans la place.

La Suze est un lieu de pèlerinage pour moi, c’est là que j’ai eu ma première cuillère en bois, celle que j’avais porté sur toute la durée du faux CDM à Strasbourg, celle qu’Ours m’avait customisé. D’ailleurs à ce propos je tiens à dire un grand merci à Ours pour avoir donné forme à une élucubration de mon esprit certainement inspirée par l’attirail de Barracuda dans l’agence tout risques. Mais il faut aussi dire qu’Ours est allé plus loin, il a créé une cuillère en bois d’argent et de bronze. Faut-il lui rappeler qu’il n’y a qu’une seule cuillère en bois qui a de l’importance, celle que gagne le dernier. Mais je m’égare, je suis là pour parler du CDM 2017.

Honte à moi, en partant du CDM j’ai oublié ma relique, ma précieuse cuillère en bois doré 2014. J’avais prévu de la porter à la cérémonie d’ouverture et non plus comme à Strasbourg pour toute la durée de la compétition. Elle est restée accrochée au mur.

Pour ceux qui se souviendraient des chroniques du patron du CDM 2014, j’avais longuement décrit le périple des plugs à travers le pays jusqu’à Suze. Là cela ne sera pas le cas. Là où autrefois le voyage se faisait interminable le long des nationales sans péages, là où les plugs couchaient ensembles, il n’en est plus rien, ou presque.

Au pays de plugs, rien ne va plus, un voyage en ordre dispersé, fini la transhumance  groupé, où les plugs s’emboitaient  les uns dans les autres dans un convoi vers le cdm. Maintenant ils partent à des jours différents, vivant avec leur temps, en prenant des inconnus trouvés sur blablacar.
Par exemple j’ai fait Strasbourg-Paris en compagnie de banana avec deux blablacariens. D’ailleurs cela me fait penser que durant ce trajet, nous avons discuté plus de deux heures à propos du mystère Narnet, et sur la façon de l’élucider. Bien sûr je ne peux en parler sur un forum public, ceux qui voudraient en savoir plus peuvent m’envoyer des MP avec pour objet : Le Mystère Narnet. Une fois arrivé à Paris, je me sépare de la banane. Que je reverrai deux jours plus tard. Ainsi se sépare et se retrouve toujours les plugs.

Je ne vais pas trop insister sur cet état de fait, je suis tout aussi responsable, on dira simplement que c’est la vie. Il demeure que les plugs n’ont pas encore fini de s’emboîter, comme il est possible de juter au jeu du chien.

Après avoir séjourné  deux jours en région parisienne  c’est la Oursmobile qui me récupére dans la région parisienne et nous avons filé vers la Suze, Ours, Jdr et Alex. Je vois à leurs mines fatiguées que la soirée plugs où j’ai refusé que l’on me l’introduise, avait du être ravageuse... La précédente phrase peut prêter confusion, elle se voulait trollante mais un fait est là, les pontes de la mafia alsacienne du retrogaming n’ont pas voulu m’inviter, je ne vais pas ajouter de couche

Cette chronique ne parle pas forcément des exploits des champions de Mariokart et de leurs matchs endiablés pour conquérir le titre de champion ultime, non, il y aura aussi la petite histoire qui parfois se cache derrière la grande histoire.

à suivre ...
Ce message a été édité par BigMountain le 09/09/2017 à 03h21.
Mario #2 09/09/2017 - 11h28

Groupe : Utilisateur
Messages : 2731
Enregistré le : 12/09/2007

Hors ligne

BigMountain @ 09/09/2017 - 03h21 a dit:

Il n’aura pas échappé aux nombreux lecteurs du forum communauté Nintendo (Et ils sont des milliers sur la planète entière), que les chroniques du CDM 2016 n’ont jamais été achevées. Pourquoi ? La question mérite d’être posée, par contre je ne suis pas certain que la réponse puisse être donnée sans froisser.  Et je ne m’engagerai pas dans cette voie, je ne peux oublier ce que je considère comme un  CDM mineur. Ce dernier ne m’avait pas très emballé. Je me disais même que si cela avait été mon premier, je n’y serai jamais retourné.


Alors non seulement je ne t'en veux clairement pas pour cette introduction, mais je t'en voudrai encore moins si tu postes la suite :D
Higgins #3 09/09/2017 - 22h51

Groupe : Equipe Génération-Snes
Messages : 3658
Enregistré le : 27/08/2007

Hors ligne Mail Site Web

BigMountain @ 09/09/2017 - 03h21 a dit:

Cette chronique ne parle pas forcément des exploits des champions de Mariokart et de leurs matchs endiablés pour conquérir le titre de champion ultime, non, il y aura aussi la petite histoire qui parfois se cache derrière la grande histoire.

à suivre ...


ça met l'eau à la bouche toutes ces révélations à venir.
Hardcore céréalivore -  Mon top-céréales :

1 - Jordans - 2 - Kellogs - 3 - Nestlé.
Ours1011 #4 10/09/2017 - 23h08

Groupe : Utilisateur
Messages : 1020
Enregistré le : 14/12/2011

Hors ligne

Il était temps que cette review 2017 paraisse sur le net !  :lol:
Tourist un jour, tourist toujours !
BigMountain #5 11/09/2017 - 02h19

Groupe : Utilisateur
Messages : 560
Enregistré le : 09/07/2010

Hors ligne

Jour 1

De Massy à Villlebon, les plugs se réunissent et commencent le périple en ligne droite : Sur l’autoroute qui mène vers Le Mans, il n’y a pas beaucoup de plaques d’égout à compter, Avec l’Oursmobile, les plugs foncent, seulement arrêtés par des péages nombreux. C’est ma première rencontre avec JDR, que j’aperçois une guitare à la main et qui est capable de jouer la fille du coupeur de joint.

Arrivés à la salle, rien n’a changé, toujours grande et bien équipée, voir les tubes cathodiques alignés est réjouissant, il y a déjà quelques joueurs déjà branchés à Mariokart, alors que le début des épreuves ne débutera pas avant des heures, il y a des gens qui ne décrochent pas du début à la fin de SuperMariokart. Il est à peine 14 heures ; Pas le temps de jouer pour nous, direction le camping pour dresser les tentes, là  encore presque rien n’a changé.

Il y a déjà beaucoup de tentes plantées, je ferai tente à part cette fois-ci. Cette année pour accéder aux sanitaires il faut un digicode, je me demande bien pourquoi. Qui voudrait les utiliser en dehors du camping à la vue de leur vetusté. Je ne veux pas être mauvaise langue mais rien que les toilettes sans lunettes ne font pas très envie, à en finir constipé, un coup à finir dans la blague des deux pêcheurs, je m’égare …

Posted Image

Nous voilà revenu à la salle et une mauvaise nouvelle tombe, Banana annonce qu’il ne sera pas là par texto, me laissant sans sac de couchage pour la nuit. Je l’avais laissé dans sa voiture pour ne pas m’encombrer dans le RER. Ma première nuit s’annonce des plus fraîches.

Time Trial

La cérémonie d’ouverture a bien plus d’allure que celle de Strasbourg … arf … J’avais dit que je ne parlerai plus de Strasbourg, on dira que c’était tellement moins orange.

Me voilà maintenant devant la télé avec ma manette dans la main avec Raph qui enregistre mes scores. Cette année, les scores peuvent être enregistrés avec un ggdoc via un smartphone, je pense que dans ce cas il aurait fallu donner un court instant d’accès wifi pour le faire, nous avons choisi la méthode papier et stylo. Mais ceci n’est que détails, la genèse d’un énorme drame, qui ne dit pas son nom mais qui sent autant qu’un pet de fin de compétition, se déroule.

Je comprends avec effroi que dès les premières minutes du tournoi que la cuillère en bois ne sera pas mienne, moi qui en faisait le combat de ma vie de joueur de Super Mariokart, me voilà grandement déçu, je pense qu’à l’avenir je devrais revoir mes objectifs. En effet à côté de moi, pendant que je note les scores  de mon binôme, je jette de temps à autre des œillades vers un autre binôme, il y a là un joueur qui dans sa façon de jouer m’alarme, c’est digne d’une prestation pour une cuillère en bois. Après l’épisode strasbourgeois où Prupru m’a volé ma cuillère, je suis vraiment en colère, ce jeune joueur qui se trouve à ma gauche a vraiment du level de cuillère en lui.  Une cuillère se joue à la loyal, je ne peux pas faire exprès de perdre, comment faire quand un joueur a un plus grand niveau que soi pour arriver dernier ? Une question dont je n’ai pas encore la réponse à ce moment-là.. Après l’épreuve je vais voir les orgas pour me renseigner sur ce nouveau venu, on me confirme qu’il est bien inscrit à tous les modes de jeu, seule règle immuable pour pouvoir atteindre la gloire d’une cuillère. Je le sais désormais, la cuillère sera disputée  cette année.

Je finis 45ème sur 51, une catastrophe, le sang frais qui donne de la vie au CDM me glace. Comment est-il possible que des personnes soient  derrière moi au classement. Dès le premier jour  ça semble cuit. Le soir même, ou plutôt la nuit, une discussion avec une personne dont je dois taire le nom pour ne pas l’incriminer, appelons-le trésorier  me parle d’un précédent qui pourrait me servir pour disqualifier un prétendant à cuillère en bois. Me redonnat de l’espoir mais aussi me plongeant dans les tourments, en effet doit-on vraiment adapter les règles pour que j’arrive à conquérir la cuillère, et si on le faisait, cette cuillère aurait-elle la même saveur ?

Posted Image

Banana finit par arriver contre toute attente, certainement le message envoyé lui disant que nous faisions tourner Super Mariokart sur le poste des plugs a du précipité son arrivée. Au moins j’aurai un sac de couchage pour la nuit.

Il y aurait beaucoup d’autres choses à dire sur cette première journée, revoir les visages qui commencent à devenir familier et voir qu’il y a toujours de nouveaux visages, entouré d’une communauté qui se laisse facilement appréciée.

à suivre …
Ours1011 #6 16/09/2017 - 18h02

Groupe : Utilisateur
Messages : 1020
Enregistré le : 14/12/2011

Hors ligne

Vivement la suite !
Tourist un jour, tourist toujours !
Mario #7 18/09/2017 - 15h32

Groupe : Utilisateur
Messages : 2731
Enregistré le : 12/09/2007

Hors ligne

Ouais, on attend là !
Higgins #8 18/09/2017 - 19h02

Groupe : Equipe Génération-Snes
Messages : 3658
Enregistré le : 27/08/2007

Hors ligne Mail Site Web

C'est long à venir... Je commence à être inquiet. Peut être qu'il en savait trop et qu'il a été enlevé par des forces obscures.
Hardcore céréalivore -  Mon top-céréales :

1 - Jordans - 2 - Kellogs - 3 - Nestlé.
BigMountain #9 22/09/2017 - 00h50

Groupe : Utilisateur
Messages : 560
Enregistré le : 09/07/2010

Hors ligne

Posted Image

Jour 2

Réveillé par les cloches folles de la Suze, le réveil est matinal. Au début je compte les coups de cloche, mais très vite je me rends compte qu’elle sonne beaucoup trop de fois pour indiquer une quelconque heure, ou alors je suis tellement dans le coltard que je ne sais plus compter. Peu importe …

Cette année les épreuves commencent à  11 heures. Cela fait bien tôt car cela place les petits déjeuners entre 9 et 11 heures. Mais pas déçu, cette année, des œufs bacon, un régal. Casser les œufs et les jeter sur le lard, rien de mieux pour commencer la journée. En y ajoutant des litres et des litres de gentillesse, jamais vu autant de gentillesse autour d’une table. La gentillesse anime tous les esprits, la gentillesse se boit sans modération en écoutant mes lectures d’horoscopes. Toujours ma manie de prendre la feuille de choux locale, directement vers les faits divers.

Match race

Il y a des images à garder en tête sur cette phase des Match Race, il faut imaginer une partie des joueurs, ceux qui aiment boire de la bière, ils en ont bien profité, ils ont été gâtés, grâce à une bonne bière artisanale. Mais cela va plus loin, bien sûr on peut facilement imaginer un joueur en train de boire une canette tranquillement entre deux matchs, mais là ça va encore plus loin, la bière mise en bouteille dans des Fisher Tradition, je crois bien que la contenance est de 65 cl, bref beaucoup de joueurs qui boivent aux goulots des bouteille plutôt que d’être raisonnables et de se verser ça dans un verre. En tout cas une bière délicieuse et un grand merci aux organisateurs. Pour la prochaine édition, il faudra vraiment revoir les quantités à la hausse, car cette bière-là s’est vite évaporée.

Il y a quelque chose qui m’a beaucoup agacé lors de mes deux précédentes participations au CDM. J’en étais venu à croire à un complot. Mais ce CDM 2017 a réparé une terrible injustice qui m’avait été faite. Oui, il faut toujours garder l’espoir, ne jamais croire que  rien n’avancera dans le sens que l’on veut donner. Pour la première fois en trois participations au CDM, j’ai enfin affronté Banana. Je sais que ça peut-être puéril mais les plugs sont fait pour s’emboiter avant de se retirer. Inutile de préciser que c’est la banane qui m’a pelé.

Un autre événement majeur s’est produit pour moi dans au cours de ce CDM 2017. Un fait si incroyable qu’il m’a rempli de joie, Si je n’en avais pas été le témoin, je n’y aurai pas cru. Cela s’est passé dans la phase dite belge, quand les joueurs de même niveau s’affrontent. Moi qui suis toujours bon dernier en règle générale, j’ai réussi à prendre un tour à un adversaire. Au moins on ne peut pas m’accuser de tout faire pour trafiquer les résultats de bas de classement pour que je puisse m’accaparer la cuillère en bois.
Mes craintes de la veille sur ma victoire finale pour la dernière place sont confirmées, dans cette phase belge, un vaste champ de bataille où je croise des adversaires au potentiel d’une cuillère en bois.Parfois je me retourne lors d’un match pour vérifier une drôle de sensation, j’avais parfois l’impression que Prupru était derrière moi à jeter des malédictions sur ma manette. Mais à chaque fois pas de Prupru. Au classement général du Match Race, je finis-45ème, autant dire que mes chances de cuillère sont définitivement à oublier.

A l’heure du repas, c’est la bataille des pizzas. Chacun guette la porte des cuisines, ils attendent tous le chariot où des pizzas sont posées. Une meute qui s’arrache des morceaux de pizzas mal prédécoupés, laissant parfois dans leurs mains des morceaux difformes tellement ils sont malmenés et déchirés.
Je repère une accompagnante d’un joueur mineur qui semble complètement désemparée devant cette émeute , je lui donne l’astuce, il suffit d’attendre un peu, c’est comme quand c’est jour de barbecue, au bout du énième service plus personne ne s’agite et la nourriture s’entasse sans être prise. J’aurai pu lui dire, « Ne te fais pas de bile mémère, ici c’est l’opulence »

Il y aurait certainement d’autres choses à dire sur cette 2ème journée, mais je n’ai pas pris assez de notes et ma mémoire de doyen des plugs faiblit d’années en années … J’aurai pu dire que j’étais content de revoir Ryle, bien que certain l’appelle Raël … J’aurai pu parler de Chezmoa, mais ça je le réserve pour la troisième journée. Après je me rends compte que je ne parle pas beaucoup des phases finales, des classements, des exploits, enfin tout le reste … J’aurai tendance à dire, venez au CDM et vous en serez le témoin …

à suivre ...
BigMountain #10 23/09/2017 - 21h40

Groupe : Utilisateur
Messages : 560
Enregistré le : 09/07/2010

Hors ligne

J3

Posted Image

Toujours réveillé au petit matin par les cloches de la Suze !!!!!! Punaise    , faudrait vraiment contacter la mairie pour que lors des CDM, la cloche soit mise hors service, essentiellement pour le bien être de mon sommeil.

Tous rassemblés pour le petit déjeuner, les langues se délient à propos des événements troublants de la nuit précédente. Revenant toujours au camping à une heure indécente, je n’en ai pas été témoin, ce qui me chagrine un peu, mais hors de question de me coucher tôt, il semble que cet événement ait réveillé tout le camping, ou presque. Y a t-il vraiment quelqu’un qui s’est fait égorger au camping alors que tout le monde dormait. Pendant un long moment on a pu entendre des cris ressemblant à ceux d’une victime d’une violente agression. Beaucoup de questions sans réponse jusqu’à ce qu’un témoin oculaire et vegan arrive pour décrire les circonstances exactes qui ont provoqué un réveil prématuré de bons nombres de campeurs. Je n’en dirai pas plus, ce n’est pas à moi de raconter le pourquoi du comment, cela serait déplacé.

Je n’ai pas encore parlé de Takashi. Un joueur japonais. C’est quand même hallucinant de voir un joueur traverser la planète pour venir à la Suze. Il est sympathique. L’amour que l’on peut porter à Super Mariokart s’affranchit de toutes les frontières. J’ai conversé avec lui et chose surprenante, son anglais et le mien s’accordait parfaitement. A la différence des anglais qui parlent beaucoup trop vite et que je ne comprends pas du tout. Il faut croire que deux personnes dont l’anglais n’est pas la langue natale se comprennent mieux.

J3 Battle mode

Durant la première phase du Battle, j’ai la chance de pouvoir affronter le champion du monde en titre, Scoub. Après qu’il m’ait éclaté comme il se doit, il prend le temps de me donner des conseils et des astuces pour améliorer mon jeu. C’est vraiment cool de sa part et je l’en remercie grandement.

Durant la phase belge, c’est un truc de fou, pas une seule victoire et six matchs nuls, j’aurai tant voulu que Pru soit là, il m’aurait permis de gagner un match au moins, reverra-t-on un jour Pru à un CDM ? Rien n’est sûr. Je m’en veux vraiment pour cette performance, le battle mode est normalement le mode de jeu où j’ai une chance de briller. Il faut croire que les dieux de Super Mariokart m’ont abandonné, certainement lassés du peu d’offrande de temps de jeu que je leur ai fait au cours  de l’année précédente. Il faut dire que je ne joue à Super Mariokart seulement qu’au CDM. Ce qui pourrait expliquer ma 50ème place au classement du mode battle.

Je ne me qualifie jamais pour les phases finales (même si mon niveau de jeu semble progresser au fil des participations), ce qui me laisse donc beaucoup de temps libre une fois que les qualifications sont finies. Il y a le poste plug qui occupe le temps libre, on peut aussi s’occuper en regardant les phases finales, et cette année il y a une salle annexe, une salle Freeplay. Il faut reconnaitre que la salle n’a pas un franc succès, peu de monde sur les postes. Cela m’a tout de même permis de jouer pour la première fois de ma vie à super smash bros melee sur game cube. La plupart des joueurs sur les postes freeplay s’adonnent aux autres versions de mariokart, double dash, 64 ou Wii. Pourtant il y avait beaucoup de passage dans cette salle, car c’était là qu’il y avait un frigo rempli de bière.

C’est l’heure du repas. Tif n’a pas un crâne de pois chiche. Des hamburgers vegan. Excellentissime, , une surprise appétissante où les mangeurs de viande ne sont pas à la fête, mais leur dissidence ne déclenche pas de guerre. C’est délicieux et parfois disloquant. C’est une opulence, un déferlement de frites, venant difficilement à bout du stock, heureusement des braves comme Drew et moi, continuons des heures après à manger de la frite froide.

Voilà planté le décor, on est dans la salle freeplay, la soirée est déjà bien avancée, une grande discussion animée a lieu entre plusieurs protagonistes. Un débat lancé par Chezmoa. Un débat difficile. « le CDM est-il simplement un événement esport, la convivialité y perd t-elle ou n’existe-t-elle pas tout simplement ? » Comme l’exercice est difficile, je vais essayer le passé :
« Avec une bière à la main j’étais assis tranquillement, pendant qu’au loin on pouvait entendre les spectateurs applaudir devant l’écran géant, nous étions en grande discussion dans une salle pleine de tube cathodique.
Un moment assez tendu, bien qu’encore aujourd’hui je ne sache qui s’était le plus tendu. Chezmoa venait de prendre à partie fant0m avec des propos que je jugeais déplacés, peut-être étais-je trop coincé mais pour moi il y avait clairement une injustice.  L’académicien, nom que je lui avais attribué immédiatement après son incapacité à produire son épée.  Chezmoa était face à un choix, peut-être un dilemme, on ne pouvait pas savoir.
Il comptait quitter le CDM. Il ne s’y retrouvait pas. On lui avait vendu une autre version.  De visu, je savais qu’il partirait. A ce que je comprenais, Chezmoa pensait qu’il y aurait des défis comme boire un mètre de bière tout en faisant un time trial sur mario circuit 1 tout en montrant ses fesses.  Une vision intéressante et pleine de promesses. Ma bonne  âme aurait voulu qu’il reste, mes mots ne le touchaient pas, même l’empereur Adrien

Posted Image

Retour su présent passé

Il y a certainement d’autres choses à dire sur cette 3ème journée, mais le temps manque pour en écrire plus. Je pourrais simplement ajouté que je suis rentré à pied au camping en faisant le ?zombie sous la pluie ?
Ce message a été édité par BigMountain le 23/09/2017 à 21h57.
BigMountain #11 30/09/2017 - 17h24

Groupe : Utilisateur
Messages : 560
Enregistré le : 09/07/2010

Hors ligne

J4

La chronique prend son temps, nous voilà au dernier jour de compétition. Mais cela ne sonne pas la fin, il reste encore le cinquième jour, celui de la cérémonie de clôture et du quartier libre. Je développerai aussi le sixième jour, celui du voyage de retour. Maintenant retour à laSuze.

Les cloches ne me réveillent pas, certainement à cause du bruit de la pluie sur la toile de tente. Il a plu sans discontinuer depuis hier soir.

C’est acté, Chezmoa quitte le CDM. Il n’y trouve pas son compte. Il nous salue et s’en va au matin, sans participer au GP. J’espère qu’on se recroisera, il m’a laissé une bonne impression au final. Il aurait certainement aimé l’ambiance qui a commencé à s’installer dans la soirée et le lendemain. Mais n’allons pas trop vite, il reste encore un mode de jeu pour les compétiteurs, l’élite mondial de Super Mariokart ! Les héros des temps rétro.

Grand prix.

Il y a des matins où on se lève du mauvais pied. Alors que la première phase des qualifications est finie, je me rends compte que j’ai oublié ma 3DS dans la tente. On a une pause de 20 minutes, ce qui me paraît suffisant pour faire l’aller-retour jusqu’au camping. Mauvaise estimation, quand je suis de retour à la salle, je vois que les matchs ont déjà repris. Je suspecte que cette pause a été raccourcie.
Sans perdre un instant je regarde qui est mon adversaire. C’est JM. Je l’aperçois au fond de la salle. Je me mets à courir puis je me dis merde, ma manette. Elle est sur le stand de FF. Je fais un demi-tour tout en courant. Sous mes pieds un tapis glisse et le sol se dérobe. Je me vautre comme une grosse merde, Je ressemble à un taupiqueur sortant de son trou En me relevant, je suis désorienté.  J’ai super mal à la main droite, certainement que par reflexe je m’en suis servi pour amortir la chute. A ma rencontre vient Néo, qui vient me secourir moralement et qui doit être le seul à avoir vu ma terrible chute pendant que tout le monde avait les yeux rivé sur leurs écrans. J’aurai pu me retrouver aux urgences avec cette affaire-là. Cela aurait été un comble que quelqu’un finisse aux urgences durant un championnat.
Augmentant mon retard à cause de la chute, je vais quand même essayer de voir si je peux jouer ce match ou alors est-il définitivement perdu ? JM, mon glorieux adversaire, que je considère comme un puissant prétendant pour la cuillère en bois ( mais pas pour 2017 puisqu’un matin il a été disqualifié d’un mode parce qu’il avait eu une panne de réveil), est là, jouant seul, il me voit et en grand seigneur ; il me propose de jouer alors que rien ne l’y oblige. A partir de cette décision de ce grand seigneur JM, la partie retarde tout le championnat, un vrai prétendant à cuillère en bois  contre une cuillère en bois déchue.
Beaucoup de monde commence  à assister au match puisqu’ils ont tous finis les leurs. La vraie finale de la cuillère en bois, je n’ai qu’une seule ligne de conduite, ne pas faire un game over, les spectateurs de peu foi frémissent et grondent comme une défaite quand ils me voient  passer au-dessus d’une tâche d’huile. Je sais que je suis mauvais, mais la tâche d’huile je maîtrise :p
Une fois le grand prix fini, toujours mal à la main mais avec en poche une victoire qui me fera certainement très mal au classement général. C’était vraiment sympa d’avoir un public pour ce match, j’ai eu l’impression que j’étais dans une phase finale.
Encore un événement majeur pour ma pomme durant cette journée. .Pour la première fois en trois participations, je marque 45 points dans un grand prix, et ce n’est pas contre loser mais bien contre un humain. Pour précision, « Loser » c’est quand il y a un nombre impair de participants alors un joueur se retrouve à jouer seul contre la console. J’ai laissé éclater ma joie de façon très exubérante, sans trop me soucier si je dérangeais les autres compétiteurs !

C’est l’heure de manger. La guerre des pizzas n’a pas eu lieu. L’opulence a eu raison des estomacs. JM maîtrise les pizzas et enfourne à tour de bras. A une vitesse incroyable c’est une profusion de pizzas. Pas de file d’attente. Une maîtrise totale ou comment apprendre d’une première soirée pizza guerrière. La paix des estomacs.

Les étranges histoires de Mario. Devin clairvoyant ou simple affabulateur. Voici que Mario nous explique tout les événements qui se sont passés avant sa mort. Les divinations ou élucubrations. Difficile de savoir si Mario a vraiment un pied dans le futur ou un pied dans la folie. Au fond de ses yeux on lit la conviction, surtout lorsqu’il parle de ma propre mort, une mort où j’ai le droit à une nouvelle incarnation. Tout ce qu’il dit paraît possible et parfois certain. Une lucidité extralucide. Je me dis que Mario aurait fait une voyante parfaite si il avait gardé les cheveux longs. D’ailleurs le premier jour du CDM, quand j’ai vu arriver Mario, je me suis dit qu’il était sapé comme un mafioso avec son cuir.

Une nouvelle fois la blague des deux pêcheurs se raconte en anglais. Seulement voilà, elle est racontée dans sa version primitive et non dans sa dernière mise à jour. D’ailleurs il a été décidé de l’ajout de Black salami à la blague des deux pêcheurs..

Maintenant que la finale est passée. Que l’on connait le champion du monde. Tous les esprits se détendent. Une ambiance détendue du string et string tiré s’installe. Une ambiance qui se poursuivra tout le long du lendemain. Je n’en dirai pas plus jusqu’au prochain texte …

A venir :
- Super Mariokart et le facisme
- Visibilité des minorités ethniques au CDM
- Spectacle pyrotechnique de barbecue
- Un couteau et du sang
- Mariokart A cappela
Mario #12 01/10/2017 - 19h29

Groupe : Utilisateur
Messages : 2731
Enregistré le : 12/09/2007

Hors ligne

C'est tellement bon. Continue.
BigMountain #13 02/10/2017 - 22h14

Groupe : Utilisateur
Messages : 560
Enregistré le : 09/07/2010

Hors ligne

J5

Une bonne rencontre a été celle d’un nouveau venu, Côme. A lui tout seul, il est la minorité visible du CDM. Je pourrais parler de son excès de boisson durant une certaine soirée, mais c’est une autre affaire qui nous intéresse le concernant.
Au petit déjeuner nous parlons de la veille. Durant les projections privées sur écran géant de la nuit précédente, ses désidératas étaient limpides, Côme ne voulait que deux conditions pour sa projection. Il a été comblé même si c’était loin de ce qu’il voulait voir, au matin il  affiche encore une mine déconfite. Je ne développerai pas plus pour ne pas choquer les âmes les plus prudes, je dirai simplement que l’esprit de Black Salami a plané sur ce CDM 2017.

L’atmosphère est détendue, on en a enfin fini avec les épreuves. La cérémonie de clôture est là pour les récompenses et le classement. Pour rappel, on donne le classement, chaque joueur est appelé en fonction de son classement, il est ovationné et peut choisir un lot sur les tables et si il le désire papoter au micro. L’appel est fait du premier au dernier. Mes craintes du j1 sont confirmées, elles empruntent une voie qui m’est dramatiquement injuste et cruelle. Je perds la cuillère en bois, c’est bien le joueur que j’avais repéré qui la gagne, avec ces nouveaux venues je n’avais aucune chance. Au classement général je finis 47ème sur 54. Il est clair que je dois redéfinir mes objectifs du CDM. Avant j’étais le joueur à la recherche de la cuillère, aujourd’hui je ne sais plus qui je suis, s’en est troublant. J’ai une année pour y réfléchir. Je devrais envisager de m’entraîner entre deux CDM ?
En lot les cheveux de Drew s’arrachent Les switchs disparaissent vite. Quand mon tour vient il n’y a plus beaucoup de lots respectables. J’ai bien eu l’idée de troller en prenant le micro, j’avais en tête de paraphraser le discours de la cérémonie d’ouverture de Sami, mais j’y ai renoncé ne voulant pas passer pour un troll incompris.
Troll for ever, une fois que les hordes se sont abattues sur la table où sont posés les lots, il ne reste pas grand-chose, troll pour troll, je prends et brandis la biographie de Jean-Marie Le Pen, je me demande bien qui a pu apporter ça comme dotation. Après le crucifix, la biographie de Le Pen.
A la fin de la cérémonie, une photo de groupe est prise. Je m’empare de la cuillère en bois. Johan, la cuillère  bois 2017 n’est pas là pour recevoir son lot. J’arbore fièrement autour de mon cou cette cuillère en bois que j’ai été incapable de gagner. Imprimée sur la photo et absente de mon collier.

Peu de temps après la cérémonie, JM vient à ma rencontre et me propose un deal. Il veut passer la biographie de Le Pen au barbecue qui aura lieu en soirée. Je dis oui immédiatement sans vraiment prendre le temps de réfléchir. A-t-on le droit de détruire une œuvre littéraire en la passant au bucher d’un barbecue ? Une question qui ne s’est même pas posée pour  JM et BM. Très vite l’idée fuite, et déjà beaucoup de collaborateurs enthousiastes proposent de nous donner un coup de main. En attendant que le livre connaisse un sort funeste, je le range dans un coin.

C’est quartier libre. Il y a encore des personnes qui jouent à Mariokart. D’autres jeux tournent. Le stand plug and play, comme la veille, est bondé pour des jeux hype. Des trucs où c’est tout écrit en Japonais et qu’on doit écouter les explications de Banana pour savoir comment jouer. Parce que parfois sur certain mini-jeux ce n’est pas du tout évident. Pour ma part je me traîne un peu, j’accuse le coup des nuits sans presque pas de sommeil. On a aussi le droit à une performance sur un jeu de kart de Crash Bandicoot sur PS1, prestation sur l’écran géant avec commentaires au micro.

Tenir la saucisse par le bon bout. Une profusion de saucisse. Un barbecue qui se passe à merveille et qui régale tout le monde jusqu’à ce qu’un accident survienne. Alors que je suis sur le poste plug, Alex vient me voir pour me dire que si j’ai des notions de secourisme c’est le moment de les mettre en œuvre. Denis qui coupait une baguette pour se préparer un sandwich s’est bien entaillé la main. Je constate très vite que je ne serai d’aucune utilité. Les secours sont appelés et Denis est pris en charge et amené aux urgences. Et voilà que pour la première fois de l’histoire du CDM, un participant se retrouve aux urgences. Un doute subsiste,, le couteau tâché de sang a continué à couper du pain, a-t-il été nettoyé ou alors quelques mangeurs de saucisses ont-ils eu le droit à un supplément sang ? La question reste sans réponse jusqu’à aujourd’hui.

Maintenant que le repas est fini. C’est le moment de mettre en œuvre la destruction d’un livre. L’analogie avec les nazis brûlant les livres est sur quelques lèvres qui nous demandent de renoncer à notre projet. Rien n’y fait, nous sommes déterminés et arrachons page par page en les jetant au feu. La vie de Le Pen se consume dans un brasier. La page de garde est roulé en cône par Côme et il lance « Je fume les racistes », tout en fumant le papier !!!!! Une fois le livre entièrement consumé au milieu des braises, un autre spectacle commence. Le barbecue devient le réceptacle de la folie d’Ours et Adrien. Tout ce qui peut être brûlé l’est ! Parfois des flammes de trois mètres de haut grâce aux constructions savantes d’Ours !!! Obligeant FF, paniqué et inquiet, à rester tout à côté avec un extincteur à la main.

Dans la salle c’est un peu un vent de folie, ça joue au foot et au freesbee, ou chaque fois ça frôle la catastrophe. Le temps passe. J’ai l’occasion d’affronter Patrick à Tetris sur la Nes, il est très fort et je suis content de lui avoir pris quelques victoires. La salle se vide lentement mais sûrement. Dehors, Tif et JM, joue à un jeu de quille breton dont j’ai oublié le nom. Des joueurs décident de faire un Super Mariokart à longue distance, ils sont à plus de vingt mètres de l’écran et cela ne semble pas handicaper les champions.
Alex et Noémie, qui sont partis en même temps que les secours, sont de retour et nous informent que Denis sera gardé pour la nuit aux urgences. Pourtant à la lecture de son horoscope, il paraît qu’il n’aurait dû faire attention qu’à ses dents !

Il doit être quatre heures du marin, il ne reste plus grand monde. Takashi et Néo s’affrontent à Super Mariokart. On doit être une dizaine de spectateurs. Et là vient un moment magique du CDM, sans trop me souvenir qui a commencé, les spectateurs se mettent à faire les bruitages et les musiques des parties qui se jouent. C’est totalement réussi et drôle. Une partie de super Mariokart a cappella, un moment que je ne suis pas prêt d’oublier.

A venir (J6 & J7):
- Une salle à ranger
- Adrien qui sert de balai
- Tif, JM et Helios qui me font le plus beau des cadeaux
- Le voyage de retour
- Chaque pays fait ce qu’il veut de ses nains, une leçon de vie par Narnet
- Bilan final du patron

Posted Image
Ce message a été édité par BigMountain le 02/10/2017 à 22h15.
Ours1011 #14 03/10/2017 - 23h52

Groupe : Utilisateur
Messages : 1020
Enregistré le : 14/12/2011

Hors ligne

Tourist un jour, tourist toujours !
BigMountain #15 04/10/2017 - 03h10

Groupe : Utilisateur
Messages : 560
Enregistré le : 09/07/2010

Hors ligne

Posted Image

J6 La Suze

Voilà on arrive au bout. Je me rends compte que j’ai oublié plein de trucs. Par exemple le match de barrage de Narnet en GP, ou un public passionné l’encourageait, on a pu entendre des « El Grande Corones » Une ambiance de folie pour soutenir le patriarche, cependant un enthousiasme qui n’a pas été suffisant pour le mener à la qualification.
J’ai aussi oublié de parler de la tente de Mario qui avait pris l’eau, et Mario avait dormi sur la scène dans la salle, et le pauvre se retournait dans tous les sens pendant que nous faisions le Super Mariokart a cappela … Oui j’ai oublié un tas de choses, mais concentrons-nous sur cette sixième et septième journée.

Le réveil est difficile. Il doit être 13 heures du matin. Les plugs sont des plaisantins, quand je veux sortir de ma tente je dois me frayer un chemin car Alex et Ours ont balancé leur toile de tente sur ma tente.
Mon sac est bouclé et ma tente est pliée et rangée, nous partons vers la salle. C’est une première pour moi, en 2014 on était partis comme des voleurs à la fin de la cinquième journée. Et à Strasbourg … Non le CDM de Strabourg est à jamais banni de cette chronique !

Pas grand monde dans la salle. Je me tape un petit déjeuner à base de saucisse froide du barbecue de la veille, le tout arrosé de jus d’orange, il y a même de la gentillesse que nous n’avions pas connu aux petits déjeuners précédents !
Ca s’active et ça rouspète dans la cuisine, il faut nettoyer les énormes cuisinières où je ne sais plus qui a fait tomber  des œufs.
Les tapis sont empilés, les tables, les chaises et un tas de trucs lourds doivent être  portés. Tout est rangé dans une pièce dont je ne connaissais pas l’existence. Je donne un coup de main sans trop me forcer. La salle est nettoyée … Je tire Adrien par les pieds tout le long de la salle, plusieurs passages, sa veste de costume agrippe bien la poussière.
La salle est méconnaissable. Totalement vide. Un petit pincement au cœur en me disant que ce lieu était si plein de vie durant quelques jours.
Les télés sont rangées dans une camionnette, je dirai de façon chaotique. En regardant l’empilement, on peut craindre que les télés se déplacent pendant le transport. Mais je ne m’en préoccupe pas plus que ça, me disant qu’ils ont surement encore des choses à caler pour faire tenir tout ça.

Je n’ai pas eu la cuillère en bois cette année, encore ! Pourtant je repars de la Suze avec une cuillère en bois. Helios, Tif et JM s’avancent vers moi et me remettent la cuillère en bois qui a servi à faire la cuisine durant cinq jours. Je suis très ému. Car oui, c’est cette cuillère en bois-là la vraie, celle que les pères fondateurs du CDM donnaient avant qu’Ours décident de les customiser. Je leur fais une grosse accolade. Cette cuillère en bois, estampillée « Cuillère de l’opulence » est l’originale, celle qu’aurait dû avoir le dernier de tous les modes. Vraiment je ne saurai jamais comment les remercier d’avoir comblé ce vide qui m’animait jusqu’à ce que je tienne cet artefact d’une puissance phénoménale. Grand merci à Helios, Tif et JM. Mon collier pourra avoir une troisième cuillère.

Nous réveillons Ours qui dort sur les tapis empilés sur un chariot, il est bientôt l’heure de quitter La Suze . Drew est encore là, il dort sur le gazon devant la salle quand nous nous apprêtons à reprendre la route.

La Suze -> Massy

Des esprits fatigués dans la voiture, je crois même que j’ai un peu dormi. Nous faisons étape à Massy. Adrien nous accueillant pour la nuit. On est un bon petit groupe, il y a Moi, Alex, Ours, Adrien, Jdr et Narnet. Banana n’est pas de la partie, il est parti vers l’ouest en quittant La Suze.
On renonce à manger à l’extérieur. Notre repas du soir est à base de Yaourt, brioche et Nutella . Nourriture prise à La Suze, faisant partie du stock de l’opulence du CDM. Ours expérimente un plat à base de 6 yaourts différents.
Durant la nuit, Narnet nous montre une facette de la culture nippone dont j’ignorai l’existence. Des films mettant un nain dans des situations plus que cocasses, à hurler de rire. Pour plus d’informations sur ce sujet, veuillez contacter Narnet par mp.

J7 Massy -> Strasbourg et environs

Un réveil difficile pour moi, mon estomac est un champ de bataille. Alex se plaint en disant que je n’ai pas arrêté de ronfler et que cela l’a empêché de dormir.
FF nous appelle, nous demandant s’il serait possible que nous l’aidions à décharger la camionnette remplie de tube cathodique à Créteil. Mais comme dans la blague des deux pêcheurs, ça ne va pas être possible. Le temps nous manque et nous ne voulons pas rentrer en Alsace à une heure indue.

Nous voilà sur la route qui nous ramène chez nous. Je ne pense pas qu’il y ait plus à rajouter pour cette chronique, un retour sans accrocs assuré par Ours le conducteur parfait.

BILAN DU CDM 2017 DU PATRON

Globalement je dirai que ce CDM est le meilleur des trois auquel j’ai participé.
Je me suis énormément amusé en jouant lors de la compétition, certainement parce qu’il y avait beaucoup de nouveaux participants agréables et de qualité qui étaient de mon niveaux de jeu.
J’ai été épaté par les prestations des champions lors des phases finales.
D’un point de vue plus logistique, je trouve que la salle freeplay a vraiment été mal exploitée. Elle aurait dû connaître des desseins plus grandioses. Il n’avait pas été question un moment de faire un tournoi de Mariokart Double Dash ? Cette salle aurait été parfaite pour ça et sans gêner la compétition dans la grande salle.
Niveau estomac, c’était parfait avec beaucoup de choses bonnes, les hamburgers vegan, les saucisses, les œufs bacon, la bière artisanale ….

Et qu’en Est-il de ma quête de la cuillère en bois ?
Vaste question ressemblant à un champ de bataille. La guerre est perdue. J’agite un drapeau blanc. Il est clair que je n’ai plus le niveau suffisant pour la gagner. Je vais peut-être m’entraîner et essayer d’être le premier Plug du classement ou alors passer devant un plug au classement. Voilà ce que pourrait être ma nouvelle quête.

J13 ET J14

Petit Bonus en extension du CDM 2017, j’ai fait un saut à la Sart To Play 2017. J’ai avancé jusqu’au stand de FF. Je lui ai tendu le collier des cuillères. Il me l’a passé au cou et ainsi pour la première fois, j’ai évolué avec les trois cuillères en bois en ma possession autour du cou. Les gens de Ludus m’ont reconnu et m’ont fait un accueil chaleureux. On m’a même offert un mister freeze …

Posted Image

Voilà cette chronique est finie en espérant ne pas avoir été trop ennuyeux. Et je m’excuse auprès du grammar nazi Ours pour toutes les fautes qui jalonnent ce texte ou les problèmes de syntaxe, parfois je devrais me relire :p

FIN
Ce message a été édité par BigMountain le 04/10/2017 à 03h18.

 >  Réponse rapide

Composez votre message

Communauté Nintendo > Communauté > Communauté > Les chroniques du CDM 2017

 >  Informations du forum

1 personne(s) présente(s) durant une période de 10 minutes (0 membre(s) et 1 invité(s)).