L'histoire : Jim est un ver de terre surpuissant, mais d'où lui vient cette incroyable puissance ? La réponse dans cette histoire en image !

Le test :

Earthworm Jim est un jeu de plates-formes sorti en Novembre 1994, quasi en même temps que Donkey Kong Country. Les deux jeux se concurrençaient chacun avec ses atouts, pour Donkey Kong : un graphisme hors normes et une durée de vie incroyable, pour Jim : un humour décapant et un univers incroyable. La bataille entre les deux jeux n' eut pas vraiment de vainqueur mais il est vrai que Donkey Kong donna lieu à de nombreuses suites alors que Jim, lui, n'eut que 3 suites. Néanmoins Jim eu la bonne idée de sortir aussi sur Megadrive ce qui lui value beaucoup de succès.
Le jeu fût créé par David Perry, le patron de Shiny Entertainment qui a à son actif plusieurs musts comme Aladdin, Terminator sur Megadrive, et l'incontournable Cool Spot. On n'a donc pas affaire à un débutant !


Le jeu le plus Groovy de la Snes

Le premier boss : le chic est de rigueur

Parlons un peu du jeu, Jim est donc un ver de terre qui est doué de "super pouvoirs" et assez baraqué (moi j'irais pas l'embéter ^_^). Jim a plusieurs armes à sa disposition : tout d'abord sa tête qui peut lui servir de fouet, puis son gros flingue au look de fouet (vous savez ce qu'on utilise pour faire monter la mayonnaise) mais qui ne manque pas de punch. Jim est donc un ver totalement déjanté qui se bat contre un ennemi tout aussi déjanté : psy-crow, un corbeau extraterrestre qui veut récupérer la combinaison de Jim. La partie va être serrée !


Au revoir la vache

Les huissiers sont redoutables !

Le jeu est d'une beauté assez incroyable, les décors sont magnifiques, les fonds sont très réussis et les personnages excellents. Mais la première fois que l'on joue à Earthworm Jim, ce qui marque le plus c'est sans conteste l'animation. L'animation, les mouvements des personnages sont incroyables, la gestuelle qui amène Jim à tirer, monter des falaises,... est d'une précision sans égale et d'une fluidité incroyable. Il arrive par moment, par plaisir, de laisser Jim sans toucher la manette rien que pour voir ses gestuelles et ses mouvements débiles. Jim est donc, certes un bout en train, mais aussi incroyablement beau.
Tout au long de l'aventure on devra parcourir un nombre de lieux incroyables, les niveaux que l'on découvrira ne seront jamais les mêmes, pas de répétitions, tout est unique et surprenant ce qui rend le jeu très attrayant.


Le hamster : un ami incontournable

Oulala ça craint

La musique, quant à elle, retranscrit parfaitement l'humeur des niveaux. On aura droit à des musiques de fond emballantes lors de scènes d'action déjantées, des musiques calmes lors de niveaux sous-marins... La musique est très bonne mais les bruitages le sont tout autant, on admire le bruit que fait le fouet de Jim, son flingue... Le mieux reste encore le bruit des damnés dans le niveau des enfers, les cris de ceux-ci sont assez... réalistes !


Bienvenue en enfer !

Admirez le paysage

Les niveaux n'ont quasiment jamais le même but, on pourra faire une course sur un réacteur, faire un concours de saut à l'élastique au-dessus d'un lac habité par un gros monstre, conduire un sous-marin de poche... La diversité est vraiment le point fort du jeu, on admire l'imagination des créateurs qui ont su diversifier le jeu pour le rendre unique. Le jeu regorge de surprises et de passages secrets qui nous amèneront dans de nouveaux niveaux (ou warp zone) ou dans des raccourcis rempli de bonus. Le jeu est donc incroyablement riche et d'une partie à l'autre on pourra trouver de nouvelles choses.

Le gros point faible de Jim reste sans conteste sa maniabilité. Certains niveaux deviennent très difficiles à cause d'une maniabilité particulière, on retiendra le niveau du sous-marin qui reste d'une difficulté sans pareil. De plus le système de points de "sauvegarde" intermédiaires reste assez stressant car on devra souvent refaire une bonne partie du niveau plusieurs fois d'affiler pour passer un endroit des plus ardus. Le game play en prend un sacré coup ce qui ne manquera pas de repousser certains joueurs !


Le niveau en sous-marin est un des plus dur

Un des niveaux les plus drôle : le saut à l'élastique

Présentation: => L'histoire complètement folle apporte une touche particulière au jeu.
Graphismes : => Les graphismes sont excellents et collent parfaitement à l'ambiance ! On retrouve un côté cartoon sympatique et l'air sérieux de Jim nous fait bien marrer. Les décors sont très réussis et les différents personnages que l'on rencontre sont magnifiquement représentés !
Animations: => L'animation des personnages est très bonne et les scrolling sont excellents. Les mouvements des personnages s'enchaînent avec une précision incroyable.
Musiques: => Les musiques sont très bien choisie et mettent bien le joueur dans l'ambiance du niveau.
Bruitages: => Les bruitages sont très bons rendent bien compte de l'action en cours.
Durée de vie: => Le jeu n'est pas facile et est rempli de passages secrets ce qui permet de jouer et rejouer sans problèmes.
Jouabilité : => Jim n'est pas toujours évident à prendre en main, le gameplay en est atteint et le jeu perd en qualité. Cetres Jim répond assez bien aux actions que l'on lui demande mais dans certains niveaux (par exemple le sous-marin) le jeu devient stressant. C'est le gros point faible du jeu.
Intérêt: => Ahh Jim, un héros aussi fou que nous voir plus. Le jeu est une immense rigolade dans laquelle on se plait. Le jeu est prenant, drôle, beau, immense, c'est sans aucun doute un des meilleurs jeux de plates-formes de la Snes. A essayer de toute urgence et à apprécier, voir à déguster.


Entre chaque niveau vous devrez faire la course avec psy-crow

Gagné !                                                                  Perdu !