Les jeux de Formule 1 ont pullulé sur Super-Nes, on en connaît 2 très connus : Nigel Manssel Grand Prix et F1 pôle position, cette dernière simulation étant la plus réaliste.
Afin de ne pas rester sur le premier volet, Ubisoft nous a concocté la suite tant attendue du must. Comme on le sait F1 pôle position 1 n'a pas eu le succès qu'il méritait mais les développeurs n'ont pas lâché le morceau en sortant le deuxième volet de la série qui se présente comme une des meilleures simulation de F1 sur Snes.

D'entrée de jeu on est plongé dans le bain par une séquence animée tout en "Vrouum" puissant et un départ de Grand Prix. On remarque déjà la qualité des bruitages et notamment des bruits de moteurs.


Vrouuuum !

Le jeu nous replonge dans le Grand Prix 93, l'année des Williams Renauld, et nous remet en mémoire les principaux pilotes qui ont participé au Gp. On retrouvera Prost, Hill, Andretti, Hakkinen, Schumacher, Atrese, Alesi, Berger, Suzuki, Warwick, Katayama, De Cesaris, Wendlinger, Lehto et Mansell. Toutes les écuries sont aussi présentes : Benetton, Williams, McLaren, Ferrari, Tyrrell, Sauber et Footwork, il manque Jordan et Venturi alors au fond du gouffre.
Voilà pour se remémorer cette époque. Passons maintenant au jeu qui n'a pas subit énormément de changements par rapport au premier volet mais qui lui reste supérieur.


Les sortie de routes sont sanctionnées rapidement

Le jeu au niveau visuel n'a absolument pas changé, on a droit à une vue par l'arrière à ras du sol et tout en mode 7. Bien évidement changer ce mode de suivi de la course aurait été une grave faute et donc on ne se pose pas de question à ce niveau. Ce n'est pas là que le jeu devait évoluer. Le mode 7 reste excellent même si certains virages apparaissent au dernier moment, on regrettera un peu la pixelisation du jeu mais il était difficile de faire mieux vu le style de jeu. Un autre problème ce sont les décors d'une pauvreté extrême mais on ne peut pas en demander bien plus d'une simulation sur snes.

Le plus grand changement reste dans la conduite et la tenue de route de la voiture qui ont tous deux évolué en bien. La voiture tient mieux la route et on pourra passer les virages plus rapidement sans que le game play et la simulation n'en soient affectés. On apprécie grandement ce changement d'autant plus que la maniabilité des véhicules reste assez bonne. On devra anticiper ses virages et freiner (c'est rare que je freine dans les jeux de voitures ^_^) pour essayer de ne pas sortir de la piste et de pas perdre de temps. C'est de la bonne simulation...


Prems !

Les circuits sont identiques au premier volet, et pour cause ce sont les circuits d'origine, les tracés ayant été récupérés par les développeurs. On notera alors une réalisation parfaite des circuits qui resteront fidèles aux circuits d'origine et qui nous permettrons de nous prendre pour Prost ou Mansell.

Un autre changement dans le jeu porte sur le rétroviseur qui ne sera plus du tout pareil. Jusqu'à présent l'écran de jeu était divisé en deux horizontalement et le rétroviseur occupé la moitié d'un écran. Maintenant le rétroviseur ou plutôt les rétroviseurs se fondront discrètement dans les deux coins du haut de l'écran ce qui permet d'avoir un écran plein sans perdre de place. Bien évidement à deux les rétroviseurs disparaîtront et on jouera sur une moitié d'écran chacun.


Les rétroviseurs sont discrets et utiles

Au niveau du jeu il y aura quelques nouveautés minimes tel que le niveau de difficulté à cran. On aura ainsi le choix entre différentes options comme la résistance de la voiture, le niveau des adversaires, etc... On pourra enlever les intempéries (dommage c'est bien sous l'eau) et différentes petites choses comme ça.

Reste une grosse évolution du jeu des plus agréable : l'éditeur de voitures et de pilotes. En effet le jeu vous proposera de créer vous-même votre voiture afin d'avoir un châssis meilleur, un moteur plus puissant,... Je vous conseil une Williams avec un moteur V12 Ferrari pour faire péter les records. Ce système de création de voiture en utilisant les voitures officielles permet de jouer l'apprenti mécanicien et ainsi de tester des voitures comme un vrai professionnel. On pourra passer du temps sur les réglages afin de tomber les records de tous les circuits.
On peut aussi créer son propre pilote en choisissant différentes caractéristiques, le pays, le nom, la date de naissance et le visage. Pour le visage on aura le choix entre 6 visages dont un ressemblant beaucoup au défunt Senna mais bon une phrase malicieuse explique que c'est le hasard et que c'est pas leur fôte.

                    
                     Créez votre perso                                                Bon que faire pour avoir une bonne voiture ...

Comme dans beaucoup de jeux de F1, f1 pôle position propose de jouer à deux en même temps, le mieux alors c'est de faire des championnats qui deviennent vite une grosse bourre pour la première place. La tension est d'autant plus présente que votre adversaire est à vos côtés (hop ! Hoooooo ta manette est débranchée ! dommage ! niark !).


Les stands sont plutôt bien faits

Les courses se font comme en réalité, on participe à des essais pour régler sa voiture et on passe les qualificatifs pour connaître sa place sur la ligne. Puis c'est la course, vous pourrez choisir le nombre de tours que vous voulez effectuer (10, 20, 30, 40, 50 tours), vous poursuivez votre course en pensant à aller aux stands pour changer de pneumatiques et faire le plein. Attention de ne pas vous faire doubler à ce moment là...

 

      
Les départs en groupe c'est bien...                                        ...mais un accident ça arrive vite

Au niveau de l'ambiance sonore on sera bercé de Vroum et de bruits de pneus, les sons sont très beaux et rendent très bien. La musique ne sera pas présente lors des courses et tant mieux au vu de ce qui a été fait dans la présentation du jeu. Horrible ! les musiques d'accueil sont tellement laides qu'on a envie de jeter la console par la fenêtre pour enfin que ça cesse. Mais bon une fois ce calvaire passé on n'en aura plus et on pourra pousser un gros Ouf ! de soulagement. C'est un jeu qui se mérite.

Présentation : => Bonne, on s'y retrouvera facilement dans les menus, mais bon sang arrêtez cette musique de fond horrible.

Graphisme : => Très bons graphismes, les voitures sont très belles et les pilotes aussi. On pourra même reconnaître les sponsors sur les carrosseries. Le point faible vient de la pauvreté des décors et des pixels qui pullulent.

Animation : => Excellente animation, le mode 7 est parfait et les cut scènes sont très belles.

Musiques et bruitages => les musiques d'accueil du jeu sont effroyables mais on les passe vite pour arriver aux bruitages qui sont déments, on se croirait devant une vraie voiture.

Durée de vie : => Assez énorme au vue du nombre de circuits et du temps passé à essayer de battre les records. Sachez qu'à l'époque le jeu a su créer un engouement pour les circuits et beaucoup de gens essayaient de battre les records.

Jouabilité : => Assez difficile au début mais bon c'est une simulation. Connaître les circuits par coeur est conseillé pour gagner. De l'entraînement viendra la maîtrise petit scarabée.

Intérêt : => F1 pôle position est LA référence des jeux de simulation de F1 sur snes. Beau, technique et très prenant vous ne pourrez pas le lâcher. Bien entendu il faut aimer la F1 mais bon à 2 même sans ça on s'amuse bien.