FINAL FANTASY IV

Final Fantasy 4 est un rpg très classique type médiéval comme il se doit. Il est sortit en 1991 au japon (premier final sur SNES). A cette époque les jeux nippons ne sortaient pas trop en Europe et aux États-Unis, mais pour une certaine raison qui doit être que nos amis outre-atlantique commençaient à s’intéresser aux rpgs, final fantasy 4 est sorti en Amérique. Il est sorti en Amérique certes mais avec certaines modifications déjà le nom il se nomme final fantasy 2 car les vrai final fantasy 2 et 3 sur NES ne sont que sortit au japon. Mais il y a une autre différence, les japonais prenaient les américains pour des cons (a tort ?) c’est donc une version facilite (qui est déjà pas facile) du quatrième volets auquel les américains ont eut les droit de jouer et dont je vous présenterai aujourd’hui, car la (vrai ?) version japonaise n’a pas été traduit et est très dur a trouver. (une tradution sur terminus est en cours sous le nom de Ff4 hard type).

 


Japon 91

US 92


Ce scénario est très simple au début mais se complique durant le jeux je vais vous expliquer le début. Vous incarnez Cecil, un vaillant dark night capitaine des reds wings (les bateaux volants au service du roi). Loyal à son roi, Cecil dépouille Mysidia de leur cristal, à son retour il se plaint de l’injustice de sa majesté envers Mysidia et demande une explication. Le roi considérant que Cecil ne lui fait plus confiance il le démunit de ses fonctions. Kain votre ami le dragoon intervient mais le roi l’envoie aussi valser. Il vous ordonne cependant d’apporter un paquet au village de Myst. Un scénario restant donc en suspens : pourquoi le roi est-il devenu ainsi ? Pourquoi veut-il les cristaux ?......

          

Le scénario est très bon (à la Square). Il réside dans se jeu un quantité énorme d’événements incroyables, extrêmement originaux et parfois même inimaginables on voit de tout dans cette histoire. Ce scénario très différent de se que produit Square de nos jours notamment par l’absence de quêtes annexes plus que ça les châteaux, les villages, les grottes………. Bref tout ne semble avoir aucun passe ou même importance a par pour le déroulement de l’histoire. C’est un style, peut être pas très moderne mais le scénario est tellement riche qu’on ne s’en rend pas compte avant qu’on y réfléchisse. Les FFs plus récents se base sur l’oppose, ils veulent transmettre le plus d’informations concernant : la vie du gars, le passe de certains endroits… Peut être utilisent-ils ceci comme une échappatoire pour cause de scénario moins rebondissant ? Où peut être que c’est juste qu’ils aient les moyens pour développer l’histoire ? C’est discutable, personnellement je pense qu’après FF6 les autres n’étaient pas très dignes au niveau du scénario.


Le géant de Bab-il

Léviathan le monstre des mers

 

Cecil
Rosa
Kain
Rydia
Edge
Palom
Porom
Yang
Fusoya
Cid
Edward
Tellah

Voici les 12 personnages dont Cecil le héros. Les persos sont extrêmement variées grâce à leurs différentes classes et stats et tout ça quoi. Mais sinon niveau personnalité c’est un vide total, la plus part des personnages sont des gros stéréotypes qui font maintenant presque rire ex : Palom et Porom (jumeaux (nan ?!)) : Palom : gars, magicien noir et insolant. Porom : meuf, White mage, polie et intelligente. Ne vous faite donc pas d’illusion, de nos jours ces personnages serait quand même tout de suite a la rue ! Cependant que Cecil n’ai pas de personnalité ou de passé serai compréhensible (dans un certain style) car se serai pour que l’on puisse se l’imaginer et donc de se mettre dans le perso. Au lieu de jouer pour le perso on jouera pour soi ou plutôt « sous » soi. Même maintenant des jeux dont le héros est sans personnalité existe toujours mais pas où tout les persos sont des stéréotypes ou qu’il n’ont tout simplement pas de personnalité. C’est donc là que réside peut être le plus gros problème du jeu.
Ce jeu ne plaira donc pas à tout le monde et en particulier à certains jeunes joueurs qui ne connaissent pas vraiment le but d’un RPG.

          

Présentation : => Les menus sont très classiques, mais le scénario est bon dans un style « old-school ».

Graphismes : => Là ne réside vraiment pas l’intérêt du jeu.

Animations : => Les invocations et les magies sont correctes, mais les animations hors combats sont quasi inexistantes. Sinon le jeu est fluide, pas de bug.

Musiques : => La musique nous plonge parfaitement dans l’environnement dans lequel on se trouve et on voit par cela que Squaresoft et la musique ont une longue histoire d’amour !!!!!

Bruitages : => Les bruitages hors combats sont très rares. Mais durant les combats les invoks sont accompagnées par des bruitages sympathiques.

Durée de vie : => 25 heures pour un pro sinon 30 pour une personne normal.

Jouabilité : => Rien de spectaculaire, c’est le classique rpg : très simple mais peut être un peu lassant ?

Intérêt : => Les problèmes à noter sont qu’il n’y a pas de quêtes secondaires ni le choix des persos qui de nos jours sont deux point très important. Les points forts du jeu sont le scénario, la musique, la durée de vie et la jouabilité ;c’est pour cela que ce jeu est plutôt réservé aux amateurs d’rpgs « old-school » donc si vous etes assez exigeant niveau technique je vous le déconseille.


La lune ……enfin…….ouais !

!~Sand~!