ISS DELUXE
(International Superstar Soccer Deluxe)

ISS Deluxe

Avec ISS Deluxe, Konami nous propose un jeu de foot véritablement épatant. Sans doute l’un des (sinon LE) plus prenant de l’ère 16 bits. Sans plus tarder, retour sur cette petite perle, toujours d’actualité pour les fans d’arcade.

Présentation générale …

ISS Deluxe se présente sur le coté à la manière d’un « super sidekicks » par exemple. Les terrains de jeu sont amples, et depuis le simple « International Superstar Soccer », Konami a su revoir sa copie : adieu le foncé et la grisaille, bonjour les jolies couleurs… ça fait du bien. Les stades sont magnifiques.

Mais les innovations de « Deluxe » ne s’arrêtent pas là (heureusement pour nous !). L’aspect du jeu a changé, et surtout, le « gameplay » s’est considérablement enrichi.

ISSD : stats des joueurs

Un gameplay en béton armé .

Première chose : comme tout bon jeu d’arcade, le jeu est rapide. Les passes s’enchaînent facilement, les shoots sont puissants et les tacles précis. De ce point de vue, on se rapproche une nouvelle fois du « style sidekicks ». Mais n’allez pas croire que les possibilités du jeu s’arrêtent là. Car sous cet aspect résolument punch, se cache une grande finesse de jeu : passes courtes ; longues ; une_deux ; dribles ; feinte de corps ; course-accélération ; passe entre les adversaires, soulèvement avec talon, charge, charge de l’épaule…etc. Tout le pad sera sollicité, et des stratégies pourront à tout moment être indiquées aux joueurs durant le match. Contrairement au titre d’SNK, la profondeur de jeu n’a donc pas été « sacrifiée » au nom de l’arcade. C’est là tout le génie de ce titre : à la fois fun, vite accrocheur… et profond. D’autant qu’il vous sera possible de jouer à plusieurs (jusqu’à 4 !!) dans la même équipe… un régal.

ISSD : but ? à cette distance et de la tête je doute

Un jeu COMPLET .

Konami ne s’est pas contenté d’un gameplay jouissif, mais en a aussi rajouté une couche sur les modes de jeu et les options.

Les modes de jeu …

Tout d’abord l’  Open Game , qui comprend les matchs d’exhibition, la création d’un « petit tournoi » à huit équipes, ou celle d’un petit championnat, toujours à huit équipes. Pratique pour les joueurs (comme moi) impatients de commencer le jeu !

ISSD : les différentes options

L’ international est une coupe du monde, où il faudra passer par les poules pour espérer se qualifier. Pas de mémoire intégrée dans la cartouche, votre progression sera donc conservée par code...

Les World Séries représentent une vraie « saison » (comme le championnat de ligue 1 en France quoi), où il faudra se livrer à des matchs domicile/extérieur contre toutes les équipes du jeu. C’est le mode de jeu le plus long.

Le mode scénario vous plonge dans des situations variées, où il faudra par exemple faire gagner une équipe alors qu’elle se trouve en difficulté, et qu’il ne reste plus que quelques minutes avant la fin du match… Ce mode de jeu est assez sympathique, et reprend parfois des situations « historiques ».

Il reste encore les penalty kicks , qui vous permettent de vous entraîner aux tires au but, et un mode Training   fort complet, puisqu’un ensemble de points pourront être travaillés (défense ; jeu de passe, conservation du ballon ; corner…etc.). Il y a même une option (challenge) qui permet de se lancer dans un grand « contrôle » de vos capacités. Tout un programme.

ISSD : corner

Les options de jeu …

Le jeu en lui même est bourré d’options et autres possibilités. Huit stades, trois météos différentes (neige, beau, pluie), et trois moments de la journée (pleine journée, fin d’après-midi, nuit). A cela s’ajoute, une réelle gestion de l’équipe… Là aussi c’est vraiment hyper complet :

Tout d’abord le «  select squad  » qui vous permet de changer les joueurs de votre équipe. Certains seront en effet fatigués avant même de commencer le match, et il sera important de passer directement par les remplaçants (certains sont d’ailleurs très bons). Chaque joueurs a des statistiques réparties sur la vitesse de course, l’accélération, la puissance de tire, la dextérité, l’intelligence de jeu, les sauts, les dribles…etc.

La «  formation change  » vous permet de changer votre formation. 16 « formations types » vous sont proposées, mais il vous sera aussi possible de créer votre propre formation en plaçant vos joueurs où bon vous semble !

L’ «  adjust strategy  » vous donne la possibilité de choisir jusqu’à 4 stratégies activables à tout moment dans le match parmi huit possibles. C’est simple : les techniques sont réparties sur les boutons A-B-X-Y, et il vous suffit d’associer L + A-B-X ou Y en cours de jeu, pour indiquer le comportement à votre team. Hors jeu, tous en défense, contre attaque… l’essentiel, et même plus, est là.

ISSD : la formation est primordiale

Il vous sera aussi possible de préparer les marquages . Et oui, un ou plusieurs de vos joueurs peuvent coller un adversaire trop encombrant !! LA classe !

Enfin, les options traditionnelles sont elles aussi présentes : choix du nombre de joueurs, change controller, key configuration…etc.

Une dernière surprise vous attend, car il est aussi possible d’éditer les couleurs de votre équipe, et ses statistiques !!! Hallucinant.

Oui oui, c’est bien de l’arcade …

Certains d’entre vous, sont peut être un peu perplexes : c’est quoi ce jeu, de l‘arcade ou de la simu ? Toutes ces options donnent en effet l’impression d’un jeu qui tend vers le réalisme. Oui le jeu est archi complet, mais il reste, par son ambiance, et sa prise en main, un vrai jeu d’arcade. D’abord parce que vous n’êtes pas obligé de passer par tous ces ajustements pour commencer un match : prenez l’open game , choisissez que tous vos joueurs soient en forme, sélectionnez un stage et c’est parti.

L’ambiance une fois le jeu lancé est d’enfer, comme je le disais, la position horizontale du jeu, la vitesse et le son « punchi » vous en mettent plein la figure. Toutes vos actions donneront lieu à un commentaire digne des meilleurs jeux neogeo : Great Tacle ! He Shoots ! Long Ball ! Block Shoot… GGOOOOAAAALLLLLLL YES !!! Vraiment c’est excellent pour l’ambiance du titre.

Par ailleurs, si l’arbitre joue un vrai rôle (trois arbitres sélectionnables, du plus cool au plus sévère) rien ne vous empêche de la jouer « musclé » à grand coup d’épaules et tacles dévastateurs…

ISSD : penalty

SNES VS MD .

ISS Deluxe a été décliné en plusieurs versions. Si la version Snes est la plus célèbre, le jeu est également sorti sur Megadrive et Playstation. Il sera ici question d’un comparatif entre la version Snes bien entendu, et celle de son éternelle rivale, la Mega...

Graphismes  : Ils sont plus fins et mieux colorés sur SNES. Les stades sont plus beaux, les joueurs moins ternes. Cela dit, la version MD se défend très bien, n’allez pas croire que le jeu devient moche sur MD !!

Son  : bon là, c’est un des gros points noirs de la version MD. Les digits grésillent, et les bruitages manquent sacrément de punch. Dommage. Sur Snes, c’est un vrai festival, les shoot claquent, les commentaires fouettent, la foule hurle…. RRAAAaaa c’est trop bon !

Animation  : Le jeu est plus rapide sur Snes, la différence de vitesse se voit notamment en 60 hz, mais, MAIS, le jeu possède des ralentissements (en 60 hz) qui sont totalement inexistants sur la MD ! A vous de voir donc, si vous préférez un jeu moins speed, mais sans aucune saccade à l’écran, ou un titre nerveux qui dérape quand l’écran se charge (amas de persos autour des cages). Personnellement, je trouve qu’il reste plus agréable de jouer sur snes, malgré ce défaut.

I.A  : Le jeu est bien plus corsé sur la super. Sur mega, la défense adverse est trop faiblarde. Il est très facile de se faufiler dans la surface, et des manières de marquer « à coup sûr » se trouvent rapidement, quelque soit le mode de difficulté. Par ailleurs, le cpu a une fâcheuse tendance à marquer toujours de la même manière : longue balle…tête…but. Il n’y a rien à faire contre ça, et je dois avouer que c’est très énervant.

And the winner is : SNES .

Le suspens n’aura pas duré longtemps. Faut dire que la version snes est clairement supérieure. Voilà donc un jeu que je conseille vivement à tous les fans d’arcade, et même les autres, tant la qualité du titre est aujourd’hui encore excellente. ISS Deluxe n’a pas pris une ride, et vu que le foot 2D n’existent pratiquement plus, il en a encore pour un bon moment…

ISSD : choix de l'équipe

RANKING  :

-Graphisme-  C’est beau et coloré, les persos sont de bonne taille : .

-Animation - impeccable en 50 hz, mais le 60 subit des ralentissements quand les joueurs sont trop regroupés. La vitesse de jeu est démente : .

-Son-  : De l’arcade comme on l’aime :

-Gameplay-  Rien à dire, sur ce coup Konami a fait très fort :

-Durée de vie-  Immense en solo, infinie à plusieurs :

-GENERAL-  : GREAT GAME !!!

-GAME OVER-

By Robby.